La vie de la communauté se déroule selon la Règle de Vie spiritaine. Offices et Eucharistie dans la Chapelle,  réunion de communauté,  détentes et sorties dans la limite de nos forces. La communauté comprend  actuellement 65 spiritains 6 autres spiritains vivent à la communauté du noviciat. 6 religieuses sont chargées des soins aux malades. Peu à peu, nos locaux se transforment pour soulager les méfaits de l'âge et des infirmités. La nouvelle disposition du  réfectoire : plus de confort,  plus de convivialité  Journaux quotidiens et revues en salle de lecture,  bibliothèque, salles de télévision et de détente, postes "internet" permettent à chacun de trouver son rythme de vie dans le cadre communautaire auquel ils ont été habitués tout au long de leur vie religieuse et missionnaire.  L’ordinateur, l’imprimante, le scanner, l’Adsl, le modem….. voilà des termes et des objets que les spiritains, missionnaires en Afrique et autres lieux ont ignoré tout au long de leur carrière : les plus anciens prenaient des photos sur plaque de verre... le plus jeunes ont utilisé appareils photos et magnétophones, de multiples diapositives emplissent les tiroirs du service des Archives photographiques spiritaines. A l’aide de projecteurs branchés sur la batterie de la voiture, on passait des films de catéchèse ou de divertissement : c’était déjà la modernité et on ne la boudait pas.           En 1950 on partait, avec dans ses bagages, une petite machine à écrire « Hermes- baby », on utilisait les stencils et la polycopieuse à huile de bras, et on a ainsi produit une multitude de catéchismes, on a édité les textes liturgiques après le Concile Vatican II.          Pour avoir les nouvelles du monde, on essayait de se brancher sur les ondes courtes d’un minuscule appareil radio….. C’était le lot des missionnaires de ce temps et ils n’ont pas négligé ces moyens matériels qui aidaient à répandre la Bonne Nouvelle de l’Evangile.  Et maintenant, les échos de leurs anciennes missions leur parviennent jusque dans leur chambre par e-mails, fichiers joints, alertes Google, ils voient leurs jeunes confrères armés de téléphones portables (les seuls qui marchent bien là-bas !)…Alors ne vous étonnez pas de voir dans les chambres de ces missionnaires âgés, ordinateurs, imprimantes, scanners, et de les entendre parler de Windows 98 ou XP et des dernières nouvelles glanées sur Google ou Yahoo. Grâce à une ONG voisine avec laquelle collabore notre « Tonton informatique » pour envoyer des ordinateurs recyclés en Afrique, on a pu fournir à tous ceux qui le désirent un appareil.            Dans la communauté des Anciens on a installé des prises ADSL  dans une bonne partie des chambres ; un réseau câblé dessert ainsi 40 chambres ( 27 sont utilisés), un sous-réseau WIFI pour quelques autres chambres, le tout relié à modem-routeur SDSL haut débit.Beaucoup d’entre eux s’y sont mis. Ce n’est pas forcément du matériel ou des logiciels dernier-cri, il y a eu forcément un peu de piratage fraternel. L’apprentissage est plus ou moins long et ce ne sont pas forcément les plus jeunes qui s’y mettent le mieux : les plantages sont fréquents, mais jusqu’ici on a évité les virus et autres parasites… Une bonne trentaine a son adresse e-mail personnelle et cela évite bien des frais postaux. Certains sont des « mordus » et restent ainsi en relation avec leur ancienne mission.             Et, évidemment, les autres services de la maison, Bibliothèque, Archives Générales et Photographiques, rédaction des revues utilisent aussi leurs propres branchements. Au Centre d’accueil, un autre réseau haut débit dessert les 6 salles de réunion et permet aux groupes qui le désirent d’utiliser ainsi les possibilités multiples de l’internet. Les spiritains aînés et l'informatique La salle des ordinateurs ... des nouvelles de Madagacar Des travaux pour aider l’Archiviste Le hall d’entrée Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains) S E M I N A I R E   d e s  M I S S I O N S CHEVILLY-LARUE   (Val de Marne) Tous ceux et celles qui veillent   sur notre confort matériel : Frère André : Forge, mécanique, chauffage, électricité Frères Denis et Patrick : Accueil, travaux divers, parc Au troisième étage du bâtiment,  un certain nombre de confrères qui ne peuvent plus descendre à cause de la maladie ou des infirmités, sont pris en charge  par une communauté de Religieuses originaires de l'Inde et appartenant à la Congrégation des Sœurs Franciscaines de la Présentation (Coïmbatore)  L'entretien ordinaire et l'aide aux personnes est assuré par un personnel dont tous apprécient la gentillesses et le dévouement. Frère René, chauffeur de tous ceux dont les jambes défaillent La visite aux malades hospitalisés Ceux qui nous ont quitté en 2014 - 2015: cliquez Depuis la création du Séminaire des Missions, environ 700 spiritains ont rejoint le cimetière situé au centre du parc.  La fin de vie est entourée de l'affection fraternelle et priante de chacun des membres de la communauté. Le bâtiment le plus ancien du   SÉMINAIRE   DES MISSIONS, cette maison où la plupart d’entre eux ont été formés, accueille les religieux spiritains malades ou âgés.  Ils y vivent les dernières années de leur existence dans la foi  et la prière pour la mission  et plus spécialement à l'intention des jeunes Églises dans lesquelles ils ont travaillé au cours de leur vie Célébrations des Jubilés de profession et d’ordination Le printemps est là : les abeilles travaillent déjà : il faut les reloger dans des ruches plus confortables En sortie sur la Marne Frère Emile, coiffeur ********************************** Cliquez ici L’INTERNET DANS LES MONASTERES : une réalité nouvelle Ils témoignent de leur Mission René et Daniel donnent une nouvelle jeunesse ŕ de vieux livres René et Daniel remettent en état de vieux livres SOMMAIRE SOMMAIRE On garde l’humour...! L’abbaye N-D de Langonnet une autre maison d’aînés spiritains Le Pape François invite les chrétiens à visiter les prêtres âgés Rendez visite aux prêtres et aux religieuses en maison de retraite, exhorte le pape François: ce sont comme des pèlerinages à un “sanctuaire”. Le Frère Michel Texier prépare la terre ou écloseront de belles fleurs